Bering

Publié le par Fab

Bon, de retour de Montpellier où ce que il faisait pas très beau du tout du tout, mais je m'en fiche parce que j'étais allé voir ma moitié (la meilleure de mes deux moitiés).

Toujours est il qu'il faisait froid et humide, et que sa colloc' et proprio ne daigne pas chauffer l'appart', non pour des raisons écologiques mais bassement matérielles : ça coûte des sous, du flouze de l'oseille.
Mais, mais, mais, dans le loyer de ma copine, les charges sont comprises ?! Donc double bénef' pour la colloc' / proprio' qui n'en est pas à son coup d'essai question "économisons les pelures de patates". Mais je suis pas là pour balancer les radins, sinon je vais faire exploser mon blog. Ma boss par exemple ... Ah non Stop !

Donc je disais.

De retour à Paris, appartement surchauffé, pluie, froid dehors.
Je passe donc de çà :
Gant été

Mes bon vieux gants d'été.

A çà :
Gant hiver

Mes bons vieux gants d'hiver, que j'ai l'impression d'avoir des patounes d'ours, que ça prend de la place, que, que... que merde c'est l'hiver !
Je vous épargne la totale tenue d'hiver avec veste doublée, cache nez, pantalon de pluie et surbotte. Et oui ! les bottes imperméables ne sont jamais totalement imperméables, d'où les surbottes.
Au passage, je conseille pour tous les vêtements de moto de toujours choisir l'option membrane imperméable respirante quand le budget le permet. J'ai passé mes premiers mois d'hiver avec des gants bien étanches qui se transformaient en sauna dès 10 minutes. Idem pour les pieds, les vestes, blousons...

C'était la minute "je suis un peu motard maniac sur les bords".
Passons à la suite :



J'ai testé mon nouveau four micro-onde
, four traditionnel, programmation de l'espace Bac + 6 exigé.

Verdict : il fait cuire des pizzas.



Si avec ça j'ai pas une vie merveilleuse moi !

Publié dans Vroum

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article